Requiem for the United States

ENGLISH PAGE 1

6 min de lecture

Nous pouvons tous être d’accord sur le fait que 2020 est une année pleine de rebondissements. Peu importe d’où est ce que l’on regarde ou bien où est ce que l’on porte le regard. Beaucoup de vies ont basculé cette année.

C’est une des raisons pour lesquelles j’ai décidé d’ouvir ce site. Je l’ai fais juste avant la pandémie et je voulais déjà vous faire grandir en vous montrant ce que le monde a à nous offrir.

Dans mon dernier article, j’ai dis que l’article de cette semaine serait sur notre série sur la connexion corps-esprit et plus spécialement sur les pouvoirs de guérison scientifiquement prouvés de nos corps humain.

Compte tenu des récents évènements, j’ai décidé de changer d’avis et d’écrire un article que j’avais à coeur d’écrire depuis plusieurs mois.

Aujourd’hui, nous allons prendre un avion imaginaire ensemble vers l’un des plus beaux voyages de mon existence. Ce voyage a eu lieu en juillet 2019 lorsque la vie m’a amené jusque dans l’état de l’Oregon aux États-Unis.

Cela sera notre façon d’envoyer des belles pensées d’amour, d’espoir et des voeux de pluie sur ce pays, qui est actuellement en train de subir de sévères feux de forets au même moment que vous lisez ceci. En effet, 3 états de ce pays sont actuellement en feu.

Originellement, un requiem vient d’une tradition religieuse, dont nous nous inspirons aujourd’hui pour nous souvenir de toutes les vies et les terres qui ont été détruites. Toutes les images que vous verrez dans cet article proviennent de mon voyage aux États-Unis. Certains d’entre vous reconnaîtrons certainement quelques photos de mes précédents articles.

4 million d’hectares ont été brulé selon le New York Times qui titre son article « ‘C’est apocalyptique’ : Peur et Destruction s’Emparent de la Côte Ouest ». Pour donner un ordre d’idée, l’équivalent de la population de Toulouse a du être déplacé pour rester en sécurité et laisser les authorités faire face aux feux. Pour plus d’informations, je vous invite à vous diriger vers leur site pour les anglophones ou vers l’information disponible en ligne puisque cet article se concentrera sur des points positifs.

Forêt Nationale de Deschutes, Oregon, United States

Souvenons-nous aujourd’hui de ce qui fait de l’Oregon un état magique.

Souhaits

L’histoire commence il y a 25 ans quand je commençais déjà à rêver d’un voyage aux États-Unis. J’ai toujours eu cette idée qu’il s’agirait d’un pays génial à visiter et qui accueille toutes personnes foulant le pied sur son territoire.

Depuis, j’ai saisi toutes les opportunités que je pouvais trouver pour parler des USA, voir si ce pays serait effectivement un bon choix pour moi et poser toutes les questions auxquelles je pouvais penser.

À chaque fois que quelqu’un me parlait des USA, croyez-moi quand je vous dis que mes yeux brillaient d’espoir d’un futur voyage qui m’emmènerai vers ce pays rêvé.

« Tu ne croiras pas ce que je viens d’entendre sur les États-Unis » disais-je à un ami au téléphone après avoir eu l’une de ces merveilleuses conversations. Elles étaient suffisantes pour moi pour croire qu’un voyage aux USA changerait toute ma vision du monde.

Il me fallait attendre mais je ne savais pas à quel point j’avais raison à l’époque.

Bien entendu, certaines personnes me diraient qu’il s’agit effectivement d’un très beau pays mais que ce n’est pas très original d’y aller et que ce n’est certainement pas un pays sécure étant donné que « ils ont tous des armes là-bas ».

Je n’aime pas les préjugés. Je ne les aimais pas à l’époque et je ne les aime toujours pas aujourd’hui.

Je crois plutôt que ces personnes là sont celles qui bénéficieraient le plus des voyages. Particulièrement dû au fait qu’ils n’aiment pas voir ailleurs.

Parc d’État The Cove Palisades, Oregon, United States

La chance d’une vie

J’ai voulu visiter les États-Unis d’Amérique pendant 25 ans. Je n’ai jamais arrêté d’en rêver. Je n’ai jamais arrêté d’espérer qu’un jour j’aurai l’opportunité parfaite d’y aller, surtout que je n’ai jamais trouvé l’argent pour visiter le pays correctement.

Un jour, alors que je travaillais dans un collège, je reçois un appel d’une amie. Je me souviens de ce jour parfaitement. Elle m’a appelé trois fois de suite et même si j’étais au travail, j’ai pris le temps de comprendre pourquoi.

« Ah cool, tu m’as rappelé Ben! Tu ne me croiras pas quand je te dirais ce que je viens de te trouver!! Tu peux avoir l’opportunité de partir aux États-Unis, tous frais payés ; ton seul travail sera de prendre en charge 16 adolescents pendant leur trajet en avion! Pendant ton séjour, tu seras logé par une famille d’accueil et les ados aussi, il faudra juste que tu les appelles 2 fois par semaine pour être sur que tout se passe bien, autrement tu seras libre de profiter de ton séjour! »

1 semaine plus tard, je m’envolais pour Portland, Oregon pour la première fois de ma vie.

Groenland vu de l’avion

Premiers pas dans le rêve

Quand je dis que j’ai voulu partir aux États-Unis pendant très longtemps, je suis sincère. Tellement que j’ai appris l’anglais par moi-même – j’explique comment dans mon article Conseils pour Apprendre une Langue – pour en apprendre davantage sur la culture américaine, j’ai même organisé plusieurs dîners de Thanksgiving à la maison et un autre à l’église avec 110 personnes!

Quand j’ai mis les pieds aux États-Unis, et même quand je suis entré dans l’avion, je ne réalisais pas encore que j’étais enfin en chemin pour ce pays.

Et je l’étais effectivement, et c’est le moment où j’ai réellement compris ce que voulait dire « tout vient à point à qui sait attendre ».

J’étais enfin capable d’entrer dans mon rêve parce que j’y ai cru de toutes mes forces pendant de nombreuses années et que n’ai jamais cessé d’y croire. D’autant plus que je n’avais pas l’argent pour y aller mais que la vie a décidé de répondre à ma prière.

J’y étais, j’attérissais à Portland et je passais une nuit dans un hotel avec 16 adolescents qui comptaient sur moi pour les guider.

Sur la route pour rencontrer nos familles d’accueil, nous étions tous émerveillés par les paysages que nous avions en face de nous. Les 3 heures de route sont passé comme des minutes. Ça aura été le temps qu’il nous fallait pour réaliser où nous étions.

Quelque part sur la route entre Portland et Bend, Oregon

Je réalisais la chance que j’avais d’être là. Et je n’avais pas fini d’être reconnaissant.

Vivre la vie comme un américain

Ce qu’ils disent est vrai. Il n’est pas si facile d’être proche d’un américain. Mais croyez-moi, lorqu’ils vous ouvrent la porte de chez eux, ils ouvrent aussi leur coeur.

C’était touchant de les voir nous accueillir, ils étaient déjà à nous attendre arriver avec des ballons et des pancartes sur lesquelles notre nom était inscrit. Certains sautaient même dans les bras de certains de mes étudiants et c’est là que j’ai réalisé qu’ils étaient déjà venu et qui plus est dans la même famille.

Imaginer que tous ces gens doivent actuellement rester chez eux suite à l’épaisse fumée qui se dégage des feux me fend le coeur.

Mon rêve ne s’est pas arrêté là! C’était seulement le début. Je n’aurais pas pu rêvé mieux que la famille d’accueil que j’ai eu. Je ne serai jamais capable de les remercier comme il se doit pour la façon dont ils m’ont accueilli et à quel point ils ont pris soin de moi. Nous nous correspondions parfaitement, des vegans, qui aiment la méditation et le yoga, en dehors des cases et ouvert aux nouvelles aventures. Ils m’ont ouvert leur maison, leur coeur et leur famille. Je peux maintenant dire qu’ils font partie de ma famille et que je fais partie de la leur.

Ils savaient que j’aime aller dans des festivals et ils ont organisé une sortie dans un festival proche le lendemain de mon arrivée. C’est là où j’ai réalisé que ce qu’ils disent est vrai. Les américains sont « pleinement eux-mêmes » (dans le bon sens), vous venez comme vous êtes et vous êtes libre de profiter de votre vie n’importe où.

Un festival à Bend, Oregon

Et étant donné que la vie est similaire à celles que nous voyons dans les films (d’une certaine mesure), ce n’est pas si difficle de s’acclimater au pays.

Visite du centre de l’Oregon

Quand je vivais à Paris, j’aimais parler à tous les américains que je pouvais rencontrer. Ma question favorite que je voulais leur poser était « Que pensez-vous de Paris? » Ils me répondaient très souvent « Nous adorons! Mais tout est tellement petit ici, les rues, les routes, les chambres d’hôtel!… »

Maintenant je comprends pourquoi. Tout aux États-Unis est grand. La façon dont ils sont pleinement eux-même, leur vision du monde, leur confiance en vous quand ils vous ont adopté, leurs paysages, les dangers auxquels ils font face (nous ne nous retrouverons jamais face à face avec un puma ou un ours si nous partons dans la campagne en France, mais c’est possible pour eux dans l’Oregon ou la Californie).

Parc d’État Smith Rock

Quand vous êtes Européen, vous n’êtes pas conscient de tout ce que les USA peuvent vous offrir. Vous connaissez surtout New York City, la Californie, Las Vegas, Miami et disons, le Texas. L’Oregon n’était pas sur ma liste parce que je n’en connaissais pas grand chose. Je suis reconnaissant que la vie m’ai amené là-bas.

Le centre de l’Oregon est l’endroit parfait pour découvrir l’arrière pays. Soyez sur d’avoir à peu près un mois pour tout visiter.

Vous pouvez conduire d’un endroit chaud à Bend où vous pouvez faire du kayak à un endroit froid près des 3 sisters et peut être faire de la randonnée puisque ce sont des volcans.

Quand vous prenez la route, vous pourrez visiter de nombreuses choses et vous retrouver face à de merveilleux endroits.

Comme des cascades.

McKenzie Bridge, Central Oregon, United States

De merveilleux humains.

Drake Park, Bend, Oregon, United States

Et de fabuleux évènements.

Outdoor event in Smith Rocks, Oregon

Celui-ci était un concert de musique classique, Hunter Noack a eu cette merveilleuse idée d’amener les gens à l’extérieur pour leur jouer de la musique. J’aime la musique classique depuis ce jour et c’est grâce à lui. C’était un moment précieux. Et je remercie encore ma famille d’un autre pays de m’avoir donner la possibilité d’y assister.

Je conseille n’importe qui aimant visiter l’arrière-pays, ceux qui aiment sortir des sentiers battus d’essayer et de visiter l’Oregon. Si vous aimez la randonnée et vous ballader dans la nature tout comme visiter de jolies villes, c’est the place to be.

Et encore une fois, les gens vous accueilleront chaleureusement.

Quelque part dans le centre de l’Oregon

Bien entendu, tout le monde ne sera pas accueillant. Je me souviens ce que je me suis dis lorsque que j’ai pris cette photo « même ce chien peut voir que je suis français » parce que vous pourrez remarquer que certains vieux républicains (principalement) ne sont pas très content de vous voir dans les rues de leurs petits villages. Mais à part ça, vous avez tellement à découvrir, à partager et à recevoir que c’est sincèrement une partie du pays que je me ferai un plaisir de re-visiter.

Et tu peux être sur de ça, United States of America, une fois que cette folle pandémie sera terminée, une fois que tu te seras remise de cette pire saison des feux que tu as affronté et lorsque tu aura réouvert tes frontières ; je serai de retour et je vivrai de nouveau comme un américain.

J’aimerais remercier de nouveau tous ceux qui m’ont accueilli là bas. Tous ces souvenirs – dont je n’ai partagé ici qu’une partie – resterons gravés dans ma mémoire pour toujours, vous avez changé ma vision du monde.

Grâce à vous tous, j’ai enfin décidé d’embrasser mon plein potentiel et d’être un exemple pour tous mes proches et pour moi-même. Ils se reconnaîtront lorsqu’ils liront ceci. Merci pour votre amour, votre confiance et votre gentillesse.

J’espère que cet article vous aura donné une idée claire de ce que l’Oregon a à vous offir. Commentez plus bas et dîtes moi si vous y êtes déjà allé ou ce que vous y feriez.

La semaine prochaine, nous continuerons notre série sur la connexion corps-esprit alors soyez sur de rester connecté et si vous ne l’avez pas encore fait, inscrivez-vous à la newsletter plus bas pour recevoir toutes les nouvelles du site dans votre boite mail.

D’ici là,

« Une fois par an, allez quelque part où vous n’êtes jamais allé auparavant. »

Dalaï – Lama

Envie de continuer à lire?

Voilà mon article sur ma visite à Amsterdam, Pays-Bas : I AMsterdam

Vous avez aussi mes articles sur un de mes projets de voyage-documentaire, le dernier s’appelle Avoir une Âme d’Enfant

Si vous voulez recevoir les dernières nouvelles du blog, c’est juste en bas :

En cours …
Bravo ! Vous êtes sur la liste !

Vous pouvez me suivre plus bas @ Ben Gananda

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s